Accueil

La nouveauté principale de Gimp 2.10 et son nouveau moteur de traitement GEGL. Ce moteur est accompagné d’une présentation qui est plus à jour avec le standard du moment de l’interface et du contrôle. Il y a aussi de nombreux outils additionnels est d’un meilleur support des format de fichier grâce à des plugins.

En plus de l’apport disponible de l’aide en ligne vous trouverez aussi un appui sur le site de la communauté.

Avec GIMP 2.10 vous allez avoir des nouveaux outils ces outils vont faciliter la manipulation et la transformation des images, en particulier nous avons la transformation globale des images mise à l’échelle rotation et correction de perspective, nous avons aussi la transformation locale et nous pourrons aussi utiliser des tablettes graphiques avec la possibilité de mettre en œuvre les poignées de transformation.

Avec les outils de sélection vous pouvez maintenant sélectionner des zones complexes comme une mèche de cheveux sur un fond texturé, bien sûr Gimp reste en retrait en matière de sélections, en comparaison de ce que propose Photoshop CC, mais il y a eu d’énormes progrès avec cette version 2.10.

Les gestions de couleur ont aussi évolué, vous pouvez utiliser à présent les profils couleur ICC V4 les experts en gestion des couleurs apprécieront.

Le traitement non destructif du moteur GEGL (générique graphique librairie) est un ensemble de fonctions de manipulation d’images disponible au travers d’une intégration dans Gims. Ce dernier devient donc un enrobage fonctionnelle faisant appelle à un moteur externe pour tout ce qui concerne le traitement de vos images. Ce mode de fonctionnement et courant en informatique Capture NX2 de chez Nikon avait aussi recours à un moteur externe.

Avec cette version 2.10 le moteur GEGL permet :

(1) -Le support des fichiers 32 bits des formats de fichiers (PSD . TIFF . PNG . EXR et RGBEfiles).

(2) -Le mode multi thread qui autorise l’utilisation simultanée de plusieurs cœur du processeur de votre ordinateur.

(3) -Le mode GPU pour les systèmes supportant les pilotes OpenCL.

(4) -L’espace de travail linéaire RVB.

Ce moteur apporte plusieurs fonctions particulièrement utile pour les photographes, réglage de l’exposition, réglage des ombres et des hautes lumières, filtre passe haut projection panoramique et plus encore.

GIMP 2.10 permet enfin au photographe d’ouvrir et de traiter les fichiers RAW ce support se fait via l’appel au logiciel externe Darktable, ces deux logiciels vont travailler ensemble  comme le fait Photoshop avec Camera Raw.

Pour la gestion des données EXIF, maintenant Gimp 2.10 intègre des plugins vous permettant d’afficher et de gérer les données EXIF XMP IPTC GPS et DICOM 

Comme vous pouvez le constater avec toutes ces nouveautés Gimp devient un logiciel de retouche d’image des plus performants.

Il va être le compagnon idéal de tous les photographes amateur de plus ce logiciel est libre de droits et non pas gratuit. Ça veut dire que des développeurs collaborent, partagent leur connaissances et que n’importe qui peut le modifier et collaborer, apporter ses idées ou le réviser pour s’assurer qu’il ne contienne pas de bugs ou autre.

GIMP N’est pas un concurrent à Photoshop il est là pour satisfaire tous les photographes qui veulent avoir un logiciel simple puissant où ils vont trouver avec la communauté de Gimp un soutien dans leur travail.

Vous trouverez maintenant sur tuto photo JLR des tutoriels et des ateliers sur ces deux logiciels  qui vaille la peine à se que nous nous y intéressons.

Les commentaires sont fermés.