Gimp 2.10.24 – Les nouveautés

______________________________________________________________________

            Page de présentation 

  Accueil  –  Ateliers  –  Tutoriels  –  Téléchargements  –  Contact

______________________________________________________________________

GIMP 2.10.24 est principalement une version de correction de bogue, qui une fois de plus vient principalement avec des améliorations de la prise en charge du format de fichier.

Faits saillants de la version :

  • Capture de points hors du canevas.
  • Prise en charge des métadonnées GeoTIFF (informations de géoréférencement intégrées dans un fichier TIFF utilisé par les cartographes).
  • De nombreuses améliorations dans la visionneuse et l’éditeur de métadonnées.
  • De nombreux formats de fichiers sont améliorés : HEIF, PSP, TIFF, JPEG, PNG, PDF, DDS, BMP, PSD.
  • L’importation d’image RAW gère désormais darktable 3.6 et plus.

Darktable mise à jour 3.4.1

Nouvelle version de darktable 3.4.1 du 07 février 2021.

Plus une version de correction de bogues que de nouveautés.

Télécharger – darktable-3.4.1-Windows 64 Bits.

Nouvelles fonctionnalités et modifications

  • Génération de vignettes plus rapide lors de l’importation.
  • Quelques améliorations CSS mineures.

Corrections de bogues

  • Correction de la gestion RVB de la correction des couleurs et de la normalisation de la saturation.
  • Correction du défilement fluide sur MacOS.
  • Correction de l’importation de métadonnées Lr, cela ne se fait que si aucun autre XMP n’est présent.
  • Correction de l’exportation des métadonnées qui ne doit être effectuée que si le paramètre correspondant est activé.
  • Correction du défilement des popups combo-box.
  • Restaurez correctement les messages de hinter de collection si nécessaire.
  • Correction de l’affichage des étoiles en superposition.
  • Correction du réglage du point noir lors du déplacement de l’histogramme.
  • Correction des liens d’aide pour le module du groupe technique.
  • Distinguez correctement les caméras avec le même préfixe dans le module de collecte.
  • Correction du rendu gras sous Windows (pour les préréglages sélectionnés par exemple).
  • Correction de la prise en charge de Windows PATH pour la configuration et les bibliothèques lorsque le nom du chemin contient des caractères non ASCII.
  • Masquez correctement la coche de la balise sélectionnée lorsqu’une balise n’est plus sélectionnée.
  • Correction de la recherche sur le module de collecte pour plusieurs noms de fichiers séparés par une virgule.
  • Correction de la taille de la poignée d’écrêtage lorsque l’aperçu sous-échantillonnage est activé.
  • Correction de la lecture des commentaires des métadonnées depuis exif.
  • Correction d’un cas où la vignette pouvait être désynchronisée avec l’édition de la chambre noire.
  • Ne jamais afficher le curseur de la pellicule sur l’image sélectionnée sur d’autres vues.
  • Ignorez d’éventuelles dates nulles sur le module de collecte qui pourraient alors planter darktable.
  • Correction du rendu de l’histogramme de forme d’onde sur MacOS.
  • Correction de certaines fuites de mémoire.

Darktable mise à jour 3.4.0

______________________________________________________________________

            Page de présentation 

  Accueil  –  Ateliers  –  Tutoriels  –  Téléchargements  –  Contact

______________________________________________________________________

Nouvelle version de darktable 3.4.0 du 25 octobre 2020.

Télécharger – darktable-3.4.0-Windows 64 Bits. Avec le manuel PDF en Français.

 

Nouvelles fonctionnalités et modifications

Certaines parties de l’interface graphique ont été retravaillées dans cette version pour compléter la refonte effectuée dans la précédente version 3.2 afin d’assurer une intégration transparente (couleur, espacement). Les combo-box en sont un bon exemple.

Un bouton de mise au point a été ajouté dans les vues de la table lumineuse et de la chambre noire, qui complète le raccourci clavier existant. Le focus- culminant aide à visualiser la profondeur de champ dans une image en matérialisant les bords nets.

Un meilleur retour visuel est fourni lors de la modification de l’ordre des modules par glisser-déposer.

L’algorithme d’ondelettes a amélioré les performances.

Une nouvelle info-bulle a été ajoutée aux éléments du module de pile d’historique de la chambre noire, affichant une liste des changements de paramètres individuels à chaque étape. Cela peut notamment aider à localiser les ajustements involontaires dans les modules avec de nombreux onglets, tels que la RVB filmique ou les paramètres de fusion paramétrique. Cette fonctionnalité était basée sur les améliorations d’introspection sous le capot fournies dans la version 3.2.

Les modules de traitement ont maintenant une nouvelle info-bulle, accessible en survolant leur en-tête, contenant un résumé de ce qu’ils font, comment ils fonctionnent, dans quel espace colorimétrique ils opèrent, s’ils attendent linéaire, non linéaire, d’affichage ou de scène. Entrée référée et quel type de sortie ils produisent. Cela aidera les utilisateurs à créer des pipelines cohérents lors de la réorganisation des modules, en exposant les hypothèses sur lesquelles chaque module est construit et en fournissant un résumé de la documentation intégrée à l’application accessible hors ligne.

Les modules de traitement ont été mis à jour avec des noms d’alias et des listes de mots clés qui sont utilisés dans la recherche de groupe de modules. En conséquence, une recherche de module peut être effectuée en utilisant les noms exacts, des synonymes (par exemple «dehaze» pour «haze remove») ou des fonctionnalités. Par exemple, la recherche de «saturation» renverra tous les modules qui peuvent effectuer des réglages de saturation.

L’importation d’images à partir de cartes mémoire n’utilise plus l’API g Photo. Cela devrait maintenant être plus stable sous Windows.

De nombreux changements ont été apportés aux modules pour permettre des panneaux plus étroits.

Le filtre bilatéral (utilisé en contraste local, par exemple) a été amélioré pour de meilleures performances.

Le bouton de réinitialisation dans le module d’historique peut maintenant être utilisé pour supprimer la pile d’historique.

Ctrl+ En cliquant sur la «pile d’historique de compression» tronquera l’historique sans le compresser.

Le module d’exportation propose de nouvelles options pour spécifier les dimensions maximales des pixels de sortie à l’aide d’un facteur d’échelle ou d’une taille d’impression (cm ou pouces) et DPI.

Le module Filmic RGB dispose de nouvelles vues graphiques pour aider les nouveaux utilisateurs. Ces vues incluent une vue de courbe de base par défaut en échelles linéaires et logarithmiques, cohérente avec le module de courbe de base, et une vue de système de zone qui montre le mappage de la plage dynamique entre la scène et l’affichage des niveaux de gris. Toutes les vues ont des légendes optionnelles, qui peuvent être activées pour les nouveaux utilisateurs et désactivées pour les utilisateurs expérimentés à la recherche de plus d’  espace graphique.

La modification de la préférence de flux de travail des pixels (aucune, par rapport à l’affichage, par rapport à la scène) ne nécessite plus de redémarrage.

Le cache du canal de pixels peut être affiné pour de meilleures performances.

Le module de balance des blancs peut désormais afficher des curseurs colorés avec deux modes disponibles: «couleur illuminant» ou «émulation d’effet».

Des écrans combo-box plus compacts ont été ajoutés à certains modules.

Dans le module de collecte, la liste déroulante des propriétés de la collection est désormais regroupée, ce qui facilite la recherche de la propriété sur laquelle vous souhaitez filtrer.

La prise en charge de la lecture des TIFF flottants 16 bits (demi) a été ajoutée.

Le mélangeur de canaux est obsolète (désormais remplacé par le nouveau module d’étalonnage des couleurs)

Le sélecteur de couleurs global a été retravaillé et est désormais doté d’une interface graphique améliorée. Les couleurs peuvent maintenant être affichées en LCh ou HSL.

Toutes les préférences modifiées par l’utilisateur (celles qui diffèrent de leurs valeurs par défaut) sont maintenant indiquées par une petite puce.

Une nouvelle préférence a été ajoutée pour vous permettre de masquer les préréglages intégrés.

Tous les modules avec une liste (styles, informations d’image, etc.) peuvent être redimensionnés avec « Ctrl + molette souris ».

La copie d’historique a été modifiée pour n’inclure que les modules sûrs. Les modules tels que «point blanc / noir brut» et «pixels d’échelle» ne sont plus copiés, par exemple. Pour copier de tels modules, utilisez le bouton «copier des parties…». Notez que les modules non sécurisés ne sont pas sélectionnés par défaut dans la boîte de dialogue résultante.

Un nouveau filtre guidé indépendant de l’exposition a été introduit dans le module d’égalisation de tonalité. Cela résout l’inconvénient algorithmique du filtre guidé régulier (flou de surface sensible aux contours), qui a tendance à trop lisser les basses lumières et les reflets sous lisses. Ces filtres sont utilisés par l’égaliseur de ton pour appliquer une compression de contraste globalement sur l’image sans réduire l’acutance perçue pour les détails locaux.

La prise en charge des niveaux de gris a été ajoutée pour le  format AVIF.

Les préférences «Écrasement DPI de l’écran » et «compromis vitesse / qualité pour dessiner des images» ont été combinées en un seul nouveau mode de performance pour les ordinateurs lents. Dans ce mode, les pouces sont calculés avec un DPI inférieur et utilisent un algorithme de dessin plus rapide.

Toutes les valeurs des préférences enregistrées sont vérifiées pour détecter d’éventuelles corruptions de données. Les préférences ayant un min ou un max sont validées pour s’assurer qu’elles sont dans la plage appropriée. Toutes les préférences détectées avec une possible corruption des données sont automatiquement réinitialisées à leurs valeurs par défaut.

Prise en charge d’AVIF > = 0.8.2 (pas de prise en charge des anciennes versions).

Afin de se prémunir contre l’écrasement des styles lors de leur exportation, une boîte de dialogue s’affiche pour permettre à l’utilisateur de confirmer ou d’annuler l’action.

Les curseurs de canal de sortie pour le masquage paramétrique sont désormais masqués par défaut.

L’affichage d’avertissement de surexposition a été amélioré. À partir de darktable 3.2.1, il montrait des pixels pour lesquels toute valeur de canal RVB était inférieure à 0,1% ou supérieure à 98%, en supposant qu’ils seraient coupés lors de l’exportation finale, ce qui est faux. Ce mode a déclenché de nombreux faux positifs qui ont inutilement alarmé les utilisateurs qui les ont pris très au sérieux, mais ont également montré des problèmes de sursaturation et de surexposition. Cela vient avec 4 modes possibles:

« Tout canal RVB » est le même que l’avertissement précédent de «surexposition».

« Luminance uniquement» affiche par défaut des pixels plus sombres que -12,67 EV (point noir sRVB en codage d’entiers 8 bits) ou plus clairs que 99%

« Saturation seulement» indique tout pixel trop saturé pour sa luminance actuelle, ce qui signifie qu’il est hors de la gamme.

« Gamme complète» montre une combinaison des 3 modes précédents pour une vérification de contrôle globale.

Ces modes permettent à l’utilisateur de prendre les mesures appropriées: réglages d’exposition pour corriger l’écrêtage de luminance ou réglages de saturation pour corriger l’écrêtage de gamme.

Un nouveau préréglage a été ajouté au module de réduction du bruit (profilé) pour supprimer uniquement le bruit de chrominance en utilisant le mode ondelettes.

De nombreux modules ont été retravaillés pour obtenir de meilleures performances sur le processeur en réorganisant et en améliorant le code OpenMP. Les modules sont Liquify, Shadows and Highlights, Reconstruction RVB filmique , RAW Denoise, Borders, High Pass.

L’histogramme a été amélioré pour les performances, en particulier la vue du journal.

Utilisation du tutoriel Gimp 2.10 à la dernière version

______________________________________________________________________

            Page de présentation 

  Accueil  –  Ateliers  –  Tutoriels  –  Téléchargements  –  Contact

______________________________________________________________________

Une vidéo de 11 minutes afin de vous décrire l’utilisation du tutoriel GIMP 2.10 à la dernière version.

Depuis la version 2.10, le logiciel Gimp a évolué et à ce jour, il concurrence les plus grands logiciels de retouche d’image, deux vidéos pour vous le démontrer.

Confirmation de paiement PayPal

Merci pour votre paiement. Pour finaliser votre abonnement remplir le formulaire ci-dessous.

Vous recevrez les liens des pages et les fichiers nécessaire du tutoriel.

 

Inscription Tutoriel Gimp (Abonnement Premium)

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour vous inscrire à la formation de Gimp version 2.10 à 2.10.20, puis cliquer sur <Envoyer votre inscription> en bas du formulaire.

Vous recevrez un mail avec un lien afin de finaliser votre inscription, ajouter l’adresse mail (tuto.photo.jlr@gmail.com) dans vos contacts et vérifier votre dossier « SPAM » au cas où vous n’auriez pas reçu de mail. 

Je vous remercie de votre inscription et vous souhaite une bonne formation.

Les champs avec un astérisque * sont obligatoire.

Mon inscription au tutoriel de Gimp Version 2.10. à 2.10.20
Ce site est régi par le règlement général pour la protection des données (RGPD).
Toutes les données de ce formulaire resteront confidentielles et ne seront en aucun cas dévoilées.
Merci d’avoir pris le temps de remplir ce formulaire.

Inscription Tutoriel Gimp (sans abonnement)

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour vous inscrire à la formation de Gimp version 2.10 à 2.10.20, puis cliquer sur <Envoyer votre inscription> en bas du formulaire.

Vous recevrez un mail avec un lien pour aller sur les pages du tutoriel, enregistrer ce lien sur votre ordinateur ainsi que le mot de passe, ajouter l’adresse mail (tuto.photo.jlr@gmail.com) dans vos contacts et vérifier votre dossier « SPAM » au cas où vous n’auriez pas reçu de mail. 

Je vous remercie de votre inscription et vous souhaite une bonne formation.

Les champs avec un astérisque * sont obligatoire.

Mon inscription au tutoriel de Gimp Version 2.10. à 2.10.20
Ce site est régi par le règlement général pour la protection des données (RGPD).
Toutes les données de ce formulaire resteront confidentielles et ne seront en aucun cas dévoilées.
Merci d’avoir pris le temps de remplir ce formulaire.

Gimp 2.10.22 une version de correction de bogues.

______________________________________________________________________

            Page de présentation 

  Accueil  –  Ateliers  –  Tutoriels  –  Téléchargements  –  Contact

______________________________________________________________________

GIMP 2.10.22 est une version de correction de bogue, qui pour une fois contient principalement des modifications de maintenance dans le code principal.

Faits saillants de la version:

  • HEIC amélioré et  prise en charge AVIF nouvellement ajoutée
  • De nombreuses améliorations dans la prise en charge du format de fichier PSP
  •  Exportation TIFF multicouche améliorée
  • Meilleure gestion des métadonnées Exif «Orientation»
  • Nouvelle option «Échantillon fusionné» dans l’outil d’exploitation GEGL

Du côté des plug-ins officiels cependant, il y a pas mal d’améliorations, en particulier une meilleure prise en charge des formats d’image, ainsi que la prise en charge d’un nouveau format, AVIF.

Améliorations :

Formats de fichiers

Le point culminant de cette version est clairement les contributions sur les plug-ins de format de fichier.

HEIF : HEIC amélioré et prise en charge AVIF nouvellement ajoutée

AVIF est la variante HEIF utilisant la compression AV1 (au lieu de HEVC dans le même format de conteneur HEIF , qui est la valeur par défaut et également appelé HEIC ). Ce format était très attendu en tant que format de codage vidéo ouvert et libre de droits développé par l’Alliance for Open Media.

AVIF est déjà pris en charge sur le Web dans Firefox (expérimentalement, vous devez activer image.avif.enableddans about:config), Chrome et Opera, ce qui en fait un concurrent sérieux en tant que format d’image web.

Il est désormais pris en charge par GIMP , à la fois pour l’importation et l’exportation.

Non seulement cela, mais les fichiers HEIF ( AVIF et HEIC ) peuvent désormais être importés et exportés avec une profondeur de bits élevée (10 et 12 bits par canal).

Enfin, les profils de couleurs et les métadonnées NCLX seront désormais correctement importés.

Ces changements ont tous eu lieu grâce aux formidables contributions de Daniel Novomesky.

PSP

Le plug-in de lecture des fichiers PSP (Paint Shop Pro) a reçu de nombreuses corrections de bogues et améliorations. Les couches raster des images PSP sur la version 6 sont désormais prises en charge, ainsi que les images 16 bits en entier, en niveaux de gris et indexées.

De plus, les modes de fusion PSP sont désormais mieux convertis en modes de calque GIMP pour un rendu correct.

L’importateur est également beaucoup plus robuste et est même capable de corriger les erreurs de certains fichiers qui peuvent avoir été mal exportés par un logiciel tiers. Il gère également mieux certains cas de bord comme les noms de calques de longueur nulle.

Toutes ces améliorations ont été apportées par Jacob Boerema, l’un des derniers contributeurs principaux de GIMP .

TIFF

L’exportation TIFF multicouche a été améliorée en permettant de recadrer les couches aux limites de l’image dans l’image exportée. En effet, TIFF n’a pas de concept de limites d’image globales, seulement des limites de calque. Par conséquent, le recadrage des calques est le seul moyen d’appliquer les limites de l’image.

De toute évidence, ce recadrage peut être ou non ce que vous vouliez et peut-être vous attendiez-vous à des couches de différentes tailles. C’est pourquoi la fonction est disponible en tant que nouvelle case à cocher Recadrer les couches en fonction des limites de l’image dans la boîte de dialogue d’exportation.

Il y a eu d’autres corrections de bogues et améliorations dans le plug-in TIFF .

BMP , DDS , JPEG , WebP, XPM …

D’autres supports de format de fichier ont été améliorés. En particulier:

  • BMP inclut toujours des masques de couleur lors de l’exportation de BMP avec des informations d’espace colorimétrique, comme l’exige la  spécification BITMAPV5HEADER .
  • L’ importation DDS est maintenant un peu plus permissive, permettant de charger certains fichiers avec des drapeaux d’en-tête invalides concernant la compression, alors que nous sommes capables de connaître la bonne compression à partir d’autres drapeaux. Cela permet de récupérer des fichiers DDS invalides exportés par d’autres logiciels.
  • Détection JPEG et WebP améliorée.
  • XPM n’exporte pas de couleur «Aucune» (transparente) lorsqu’il n’est pas utilisé. L’exportation d’une couleur inutilisée n’était pas un bogue en soi mais n’était pas très bien gérée par certains logiciels tiers.

Meilleure gestion des métadonnées «Orientation» Exif

Dans la version précédente, lorsqu’une image avec une balise «Orientation» était importée, GIMP proposait de faire pivoter l’image ou de la laisser telle quelle. Si vous refusez la rotation, l’image conservera l’étiquette et la conservera lors de l’exportation. Ainsi, lorsque vous ouvrez l’image modifiée dans un autre logiciel, vous obtenez la rotation que vous n’avez pas demandée.

La nouvelle politique consiste à supprimer la balise «Orientation», que vous acceptiez ou non la rotation. Par conséquent, ce que vous voyez dans GIMP est ce que vous verrez ailleurs après l’exportation.

« Échantillon fusionné» dans l’ outil d’exploitation GEGL

Lorsque certains filtres ont une propriété de couleur, leur boîte de dialogue expose généralement un bouton permettant de choisir une couleur directement sur le canevas. Jusqu’à présent, il ne pouvait choisir que dans le calque actif (celui que vous éditiez).

Tous les filtres implémentés en tant qu’opérations GEGL affichent désormais une case à cocher Exemple fusionné dans les options de l’ outil ancrables (juste en dessous de l’ option Moyenne de l’ échantillon ). Cela permet de choisir des couleurs visibles lorsque cela est nécessaire.

Plug-in Spyrogimp

Spyrogimp, le plug-in officiel pour dessiner des motifs de spyrographe, fonctionne désormais également sur les images en niveaux de gris et n’encombrera pas autant l’historique des annulations qu’auparavant.

Conversion indexée améliorée

C’est en fait une fonctionnalité qui est arrivée dans GIMP 2.10.20, mais nous avons oublié de la mentionner dans les notes de version précédentes. Décrivons donc les changements ici.

La conversion en une image indexée utilise un algorithme de coupe médiane pour dériver une palette appropriée pour l’image. Un tel algorithme calcule chaque index à utiliser comme moyenne des couleurs dans une boîte 3D dans un espace colorimétrique, ce qui fait que la valeur du résultat s’éloigne des extrêmes.

Cela rend quasiment impossible d’obtenir du blanc pur ou du noir, même lorsque l’image originale contenait ces couleurs, comme dans les numérisations de documents imprimés ou de dessins techniques.

Nous neutralisons maintenant la dérive en faisant passer la couleur la plus blanche au blanc et la couleur la plus noire au noir si les couleurs résultantes de la coupe médiane sont suffisamment proches du blanc ou du noir et si l’image d’origine avait déjà du blanc pur ou du noir.

Ces changements font tous partie d’un travail en cours plus global pour améliorer les tests de code de développement et éventuellement automatiser la procédure de publication pour être plus rapide, plus facile et plus fiable.